Les bonnes stratégies pour vendre une œuvre d’art

Connaître les stratégies pour vendre une œuvre d’art que ce soit la vôtre ou une œuvre que vous souhaitez revendre vous permet d’attirer des clients et d’étendre votre réseau dans le monde artistique. Ne vous inquiétez pas si vous vendez des œuvres d’art pour la première fois. Adoptez les bonnes stratégies suivantes pour mieux vendre. Exposez-vous ! Il est indispensable de faire connaître votre œuvre à un maximum de public. Cela permet d’augmenter votre chance de la vendre. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des affiches publicitaires, participer à des salons artistiques ou à des événements culturels (foire, animations, expositions, concours, etc.) de votre localité. Faites connaître l’existence de votre œuvre aux gens autour de vous, à vos proches, à vos amis, à vos collègues, aux membres de votre famille. Adoptez la stratégie de bouche à oreille. Si vous pouvez distribuer des dépliants, faites-le en y mentionnant vos contacts téléphoniques, adresses, etc. Vendez sur internet Pour élargir votre gamme de clients potentiels, Internet est un excellent moyen. Vous pouvez miser sur les blogs ou les plateformes spécialisés dans l’art. Et avec le boom des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, Google+ et Pinterest, faire connaître vos produits d’art à un public national ou international devient plus facile. Vous avez l’opportunité de cibler des amateurs d’art de différents pays. En outre, rejoignez les communautés d’artistes et rencontrez-les pour que vous puissiez trouver des clients potentiels. La stratégie des prix Si vous êtes un artiste en début de carrière, il est recommandé de vendre avec des prix assez bas. N’oubliez pas d’afficher vos prix qui devraient être les mêmes pour tout le monde. Vous pouvez hausser régulièrement les tarifs, mais légèrement. Si vous ne savez pas à quel prix vendre votre œuvre, consultez un expert en ligne comme Expertissim qui vous donnera une fourchette de prix. Vous pouvez aussi surfer sur internet pour trouver des œuvres semblables et avoir une idée du prix de votre...

Lire plus

Découvrez le métier et la formation des diamantaires

Une bague de fiançailles sertie de diamant est vraiment magnifique. Mais saviez-vous qu’il existe plusieurs étapes pour tailler la pierre avant qu’elle ne figure sur votre bague ? Un travail manuel exécuté par un diamantaire talentueux permet d’obtenir cette pierre scintillante. Alors, que faut-il exactement pour devenir un tailleur de diamants ? Un métier délicat Le diamant est une pierre précieuse qui coûte très cher, c’est pourquoi les diamantaires doivent posséder des compétences qualifiées pour pouvoir tailler et polir un diamant brut. C’est l’un des processus les plus complexes dans la fabrication de bijoux et il faut des années de formation et d’expérience pour maîtriser le métier. Lors de la coupe d’un diamant, aucune erreur n’est autorisée et une fois qu’un diamant est taillé et poli, il doit augmenter de valeur et être remarquable pour son scintillement. diamond, jewelry, earring Les étapes de fabrication d’un diamant Le diamantaire procède tout d’abord au marquage. Il définit son plan de coupe afin de maximiser le potentiel d’un diamant brut. L’artisan marquera alors le diamant avec de l’encre pour indiquer où il sera taillé. Vient ensuite le sciage, le tailleur de diamants sciera le diamant brut en deux parties distinctes. Une fois que le diamant est divisé en deux pièces, il passe par le processus de débrutage où les parties brutes du diamant sont arrondies progressivement jusqu’à ce que le diamant soit parfaitement rond. L’étape finale est le facettage pour obtenir différentes facettes du diamant. La formation des diamantaires Travailler le diamant est une spécialité que tous les joailliers peuvent acquérir. Les formations peuvent être suivies dans les organismes spécialisés sous forme de formation continue ou formation en alternance. Le diamantaire professionnel détient des qualifications allant du CAP Lapidaire option diamant en passant par le BMA et le DMA art du bijou et du joyau. Parmi les établissements les plus connus, on retrouve la Haute École de Joaillerie de Paris.          ...

Lire plus

Cadase : le centre des futurs spécialistes de l’audiovisuel

Vous souhaitez vous orienter vers une formation aux métiers de l’audiovisuel ? Valider une expérience par un diplôme et voir de nouveaux débouchés s’ouvrir à vous ? Alors Cadase peut répondre à vos attentes avec des formations aussi bien adaptées à des primo-étudiants qu’à des personnes en reconversion professionnelle. Les formations supérieures spécialisées Spécialiste des métiers de l’audiovisuel, Cadase propose des formations personnalisées ayant différents débouchés : concepteur audiovisuel (équivalent bac +2) incluant des cours d’audiovisuel avec toutes les techniques élémentaires ; montage réalisation, prise de vue, son, le tout dans des conditions réelles et avec prise en main de matériel professionnel. Ce centre de formation propose également un cursus de journaliste reporter d’images, comprenant culture générale, techniques d’écriture, montage virtuel… Une intégration en entreprise vient solidifier l’expérience acquise et faciliter la recherche d’un travail par la suite. Les formations courtes L’institut dispense également des formations courtes pour apprendre des techniques élémentaires ou consolider ses acquis : logiciels de montage, photographie numérique, création digitale, vidéo et son axés pour le Web… Ces parcours sont accessibles sur dossier et aboutissent dans la majorité des cas immédiatement à l’insertion dans le milieu professionnel de l’audiovisuel. Le reste du temps, elles sont également un parfait tremplin pour poursuive des études dans le milieu du cinéma, du journalisme ou de la communication. Validation des acquis et de l’expérience Cadase, c’est aussi la possibilité d’effectuer une VAE (validation des acquis et de l’expérience) afin d’obtenir un diplôme reconnu et faciliter votre insertion ou évolution dans le milieu de l’audiovisuel, grâce à des formations pensées pour les personnes maîtrisant déjà des techniques audiovisuelle et ayant déjà un premier diplôme. Intégrer l’institut, c’est avant tout apprendre au sein d’une équipe de professionnels et d’encadrants à l’écoute des élèves et aptes à les propulser dans le monde du travail. Travail en équipe, en studio, en free-lance, de nombreux débouchés s’offrent aux élèves une fois la formation achevée. Fort de sa longue expérience et des résultats d’insertion obtenus par les élèves, Cadase est une référence du domaine de l’apprentissage...

Lire plus

Les tendances digitales de 2019

Tous les ans, on se pose cette question : comment le marketing digital va-t-il évoluer ? En constante évolution, le monde numérique nécessite une surveillance de près. Ces tendances extrêmement changeantes s’améliorent en peu de temps et permettent aux acteurs de rester compétitifs. Pour cette année 2019, il est primordial de déterminer le futur du marketing digital.   Les stories selon les experts La story est une option introduite récemment sur les réseaux sociaux. Snapchat est le premier à l’avoir utilisé en 2016, vient après Instagram et Facebook. Elle permet à l’internaute de publier une photo ou une vidéo pour seulement 24 h. Ce temps écoulé, la donnée postée s’autodétruit. Chaque jour, cette option attire plus de 400 millions de personnes sur Instagram. Selon les chiffres, 50 % des profils professionnels avaient créé des stories et 80 % des utilisateurs suivent des marques.   Les vidéos : le type de marketing le plus prisé La vidéo connait ses jours de gloire en termes de marketing actuellement. Ce support devient même un support de choix pour les marques. Selon les statistiques, 74 % des consommateurs affirment qu’il y ait une relation entre leur achat et le fait d’avoir regardé une vidéo sur les réseaux sociaux. Pour Facebook, les vidéos ont été depuis longtemps autorisées dans les fils d’actualités. Chez Linkedin, ce geste vient d’être adopté récemment. Concrètement parlant, une vidéo permet un meilleur visionnage par rapport aux autres médias (images, lien…)   Le marketing d’influence et les micro-influenceurs D’ici 2020, les investissements pour les influenceurs vont atteindre les 5 à 10 milliards de dollars. Les plus grandes marques souhaitent collaborer avec les réseaux sociaux dans le but de vendre plus et agrandir leur chiffre d’affaires. Plus un influenceur est sollicité, plus il coûte cher. Par la suite, les micro-influenceurs gagnent du terrain, avec l’apport de communautés minimes. Avoir recours à ces réseaux influents signifie une rémunération, variant de l’importance de...

Lire plus

L’artisanat en France : un secteur en plein essor

En France, le secteur artisanal convie davantage de personnes intéressées. Ces individus sont surtout composés de jeunes, de responsables, ainsi que d’autres passionnés. Dans un futur proche, nous pouvons penser à un retour en force des artisans. Au total, ce domaine regroupe 1 million d’entreprises et 3,1 millions de personnes.   L’évolution du secteur Le secteur artisanal connaît maintenant une amélioration de son environnement économique. Aussi, ce domaine d’activité propose toujours des occasions d’épanouissement et d’évolution. En termes d’artisanat, créer sa propre société et participer à son élargissement s’avère être possible. Par la suite des récentes décisions gouvernementales, les artisans s’estiment chanceux de bénéficier d’avis favorables. Ces avantages se résument en la suppression du régime social des indépendants (RSI) et de la réforme de l’apprentissage.   L’artisanat comme secteur à profit Différents événements ont été organisés afin de faire la promotion du secteur artisanal. Tel a été le cas de la Semaine de l’apprentissage, durant laquelle les participants se sont transformés en « artisans d’un jour ». Les organisateurs ont ressenti un véritable engouement parmi l’assistance. L’opération « stars et métiers » a également fait parler d’elle. Cette dernière a été élaborée par la chambre des métiers et le réseau des Banques populaires. L’artisanat nécessite d’être montré sur le devant de la scène.   L’artisanat attire davantage d’intéressés En artisanat, start-up ou pas, il est toujours possible d’innover. C’est également le cas si l’artisan souhaite déposer des brevets. D’anciens professionnels dans le secteur affirment avoir déjà été sollicités et incités à vendre les leurs. Certains d’entre eux opèrent même dans le luxe et le haut de gamme. Pour d’autres, les innovations se penchent vers de produits biologiques, voire envisager un partage de savoir-faire avec les jeunes. Actuellement, d’autres intéressés tendent à se convertir dans ce type d’activité.  ...

Lire plus

Les garde-corps extérieur en aluminium

Terrasses, balcons, fenêtres, portes-fenêtres, mais aussi escaliers : autant d’espaces à sécuriser par un garde-corps, ce qu’on appelle, dans le langage courant une balustrade. Ces garde-corps remplissent un double rôle dans une villa ou un pavillon : tout d’abord protéger les personnes de tout risque de chute en retenant les corps et en permettant de se tenir, mais aussi contribuer à l’esthétique d’ensemble de la construction. Les garde-corps extérieurs en aluminium ont d’autant plus la cote aujourd’hui qu’ils sont sécuritaires et décoratifs.   Les avantages d’un garde-corps extérieur en aluminium L’aluminium s’est imposé ces dernières années comme le matériau de choix pour la réalisation des garde-corps d’extérieur. Il présente en effet de nombreux avantages. Tout d’abord la durabilité. Les garde-corps en aluminium ne rouillent pas et sont très faciles à entretenir, puisqu’il suffit d’un coup d’éponge et d’eau savonneuse pour leur rendre leur éclat. Ils constituent donc une alternative idéale aux anciennes balustrades en fer forgé qu’il fallait continuellement repeindre. Les garde-corps extérieurs en aluminium présentent de multiples avantages, longévité, entretien minimum, esthétique…Faciles à mettre en œuvre, ils permettent des adaptations sur chantier grâce aux nombreux accessoires réglables et raccords d’angle. Les pièces qui seraient endommagées peuvent également être remplacées sans qu’il faille démonter l’ensemble de la balustrade, la conception des garde-corps extérieurs en aluminium étant modulaire et réalisée par assemblage mécanique.   Garde-corps extérieurs : une grande variété de formes, de designs et de couleurs Les garde-corps extérieur en aluminium peuvent aujourd’hui être thermolaqués, un traitement à haute température qui assure leur longévité et qui permet de leur donner la couleur souhaitée. On est donc loin de devoir se contenter du gris anodisé de l’aluminium, souvent utilisé par le passé. Aujourd’hui le garde-corps extérieur en aluminium s’harmonise donc à la teinte de la façade, et permet aussi si l’on préfère, de jouer sur les contrastes. Le mieux est de consulter le catalogue des couleurs RAL pour choisir sa teinte préférée. L’usinage de l’aluminium a connu ces dernières années d’énormes progrès, qui permettent de proposer aujourd’hui des garde-corps extérieurs esthétiques et design. L’alliance des matériaux est souvent de mise pour le garde-corps extérieur d’une villa : aluminium et verre transparent, teinté ou opale, par exemple, mais aussi aluminium et lisses en inox, ou encore aluminium et tôle découpée au laser. Cette dernière option permet de réaliser de délicats motifs, très tendance. Les garde-corps extérieurs ont non seulement un rôle sécuritaire mais également architectural....

Lire plus