Le matériel de chasse indispensable

Les équipements de chasse proposés par Plaines et Forêts répondent à des besoins précis et suivent des normes strictes. Ils aident les chasseurs dans leur quête et sécurisent leurs approches. Le matériel de chasse en ligne complète la tenue parfaite du chasseur. A emporter absolument avec soi Le matériel de chasse à avoir absolument sur soi, quel que soit le gibier chassé, comprend d’abord des armes blanches, c’est-à-dire des couteaux de poche avec leurs étuis de protection, des couteaux de chasse, des dagues ou des poignards. Pour attirer l’animal, les appeaux et appelants restent les moyens les plus efficaces. Grâce aux jumelles, il est facile de le repérer et de poser les pièges au bon endroit. Si nécessaire, filets, hutteaux et articles de camouflage permettent de surprendre et d’attraper. Parallèlement, la sécurité du chasseur est assurée par les trompes et cornes qui aident à avertir en cas de danger, par les torches et autres types d’éclairage mais aussi par les lunettes anti-buée, le casque anti-bruit et les bouchons d’oreilles. Enfin, si vous êtes responsable de l’Association Communale de Chasse Agréé, vous devez certainement contribuer à l’aménagement du territoire en plaçant les pancartes “Réserve de Chasse” ou “Attention pièges”. Les articles de chasse Plaines et Forêts conçus pour le confort Il peut arriver que les parties de chasse soient longues et fatigantes. Dans ce cas, tout chasseur aime avoir à portée de main un matériel de chasse un peu particulier : un siège, un trépied ou une canne. Pliables et très légers, ces produits n’encombrent pas et ne demandent que peu d’efforts supplémentaires durant la marche. Pour se réchauffer dès que les températures commencent à baisser, flasques, gourdes et chaufferettes sont aussi les bienvenues. Posée sur les mains, la chaufferette évite l’onglée et réconforte immédiatement. Enfin, les articles de bagagerie, les rangements et solutions de portage facilitent l’organisation. Les cartouchières se portent à la ceinture ou autour de la crosse du fusil. En cuir, elles sont robustes et esthétiques. Doté de larges bandoulières, le sac de transport met parfois à disposition un sac à bottes bien pratique lorsque l’on veut changer pour des chaussures sèches et plus confortables après la marche en forêt ou dans les marais. Idéal pour la chasse à la bécasse ou au petit gibier, le sac gibecière dispose de plusieurs poches intérieures. A lire aussi : toute l’actualité de la...

Lire plus

Découvrir les métiers de l’artisanat d’art et les formations

L’artisanat d’art regroupe de nombreux métiers de création, de réparation, de transformation et de restauration de pièces ou de patrimoines. Les artisans d’art sont des professionnels qui apportent leur savoir-faire artistique et leurs connaissances des techniques traditionnelles et modernes dans la création des objets artisanaux. C’est un secteur qui fait appel à la passion et à l’esthétique. Les différents métiers de l’artisanat d’art L’artisanat d’art rassemble plus de 150 métiers qui ont été catégorisés en plusieurs univers : ameublement et décoration, mode et accessoires, graphisme et impression, spectacle, architecture et jardins, cuir, textile, luminaire, bijouterie et joaillerie, facture instrumentale, « jeux, jouets et ouvrages mécaniques », verre et cristal, tabletterie, orfèvrerie et horlogerie, métal, céramique, restauration, papier. Les formations indispensables Il existe plus de 1 500 établissements qui dispensent de formations pour ceux qui souhaitent exercer les métiers d’art avec possibilité d’alterner cours et stages en entreprise. La formation de base débute par le CAP niveau V (Certificat d’Aptitude Professionnelle) qui permet aux apprentis artisans de se familiariser aux techniques de base de l’artisanat d’art. Pour approfondir les connaissances et les savoir-faire techniques, le BMA (Brevet des Métiers d’Art) et le DMA (Diplôme des Métiers d’Art) et le DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués) sont les étapes suivantes. Les qualités d’un artisan d’art L’artisan d’art est un artiste qui fait attention aux détails et possède le sens de l’esthétique et de l’art. Il est indépendant, car il peut travailler en atelier avec son équipe. Sa capacité relationnelle lui permet de discuter avec aisance avec les clients pour recevoir les commandes, parler de leurs besoins et les conseiller dans leurs projets. L’adaptabilité et la flexibilité sont indispensables face à une grande diversité du lieu de travail. L’artisan d’art est un professionnel créatif et imaginatif qui possède une habileté manuelle et technique dans l’utilisation des outils indispensables à son...

Lire plus

Découvrez le métier de mosaïste

Au lieu de créer des images en ajoutant du pigment sur une surface plane, certains artistes font des motifs ou des formes en organisant des centaines voire des milliers de minuscules carreaux colorés. Nous appelons cet art la mosaïque et ce sont les mosaïstes qui l’exécutent manuellement. C’est une forme d’art unique qui produit des résultats incroyables. Que font les mosaïstes ? La création d’une mosaïque commence par la surface. Comme avec la plupart des arts décoratifs, la surface doit être préparée avant sa décoration. Dans ce domaine, cela signifie l’ajout d’un adhésif. De la colle au plâtre en passant par le béton, les artistes ont trouvé de nombreuses façons de créer une surface collante afin de maintenir une pièce en place. Il existe un large choix de matériaux pour la conception : minéraux, coquillages, pierres, marbres, carreaux en céramique et verre. Pour obtenir la mosaïque, vous devez installer les morceaux du matériau de votre choix selon la disposition souhaitée. Art décoratif En tant qu’art décoratif, la mosaïque est remarquable en raison des matériaux utilisés qui peuvent avoir une couleur naturelle ou artificielle. Ils ont tendance à avoir des qualités visuelles attrayantes et peuvent facilement être coupés ou façonnés pour avoir des formes minces, légères et uniformes. Les mosaïstes interviennent dans tous les travaux de décor avec les mosaïques que ce soit dans un bar, une école, des bâtiments et places publics, des bureaux, une salle de bain, etc. Ces artistes travaillent souvent en indépendant et reçoivent des commandes des particuliers, des entreprises ou des organismes publics. Comment devenir mosaïste ? Un mosaïste est avant tout un spécialiste de la décoration. Il doit avoir le sens de l’esthétique et de la créativité et être apte à travailler en extérieur. Pour préparer les apprentis à devenir un mosaïste professionnel, les établissements comme l’ENSAAMA et l’ENSBA de Paris proposent des formations en vue de l’obtention d’un DMA décor architectural option domaine du décor du mur, option fresque et mosaïque ou un DNSAP (Diplôme national supérieur d’arts plastiques). Les compétences peuvent être améliorées en participant à des ateliers privés ou à des stages de...

Lire plus

Les garde-corps extérieur en aluminium

Terrasses, balcons, fenêtres, portes-fenêtres, mais aussi escaliers : autant d’espaces à sécuriser par un garde-corps, ce qu’on appelle, dans le langage courant une balustrade. Ces garde-corps remplissent un double rôle dans une villa ou un pavillon : tout d’abord protéger les personnes de tout risque de chute en retenant les corps et en permettant de se tenir, mais aussi contribuer à l’esthétique d’ensemble de la construction. Les garde-corps extérieurs en aluminium ont d’autant plus la cote aujourd’hui qu’ils sont sécuritaires et décoratifs.   Les avantages d’un garde-corps extérieur en aluminium L’aluminium s’est imposé ces dernières années comme le matériau de choix pour la réalisation des garde-corps d’extérieur. Il présente en effet de nombreux avantages. Tout d’abord la durabilité. Les garde-corps en aluminium ne rouillent pas et sont très faciles à entretenir, puisqu’il suffit d’un coup d’éponge et d’eau savonneuse pour leur rendre leur éclat. Ils constituent donc une alternative idéale aux anciennes balustrades en fer forgé qu’il fallait continuellement repeindre. Les garde-corps extérieurs en aluminium présentent de multiples avantages, longévité, entretien minimum, esthétique…Faciles à mettre en œuvre, ils permettent des adaptations sur chantier grâce aux nombreux accessoires réglables et raccords d’angle. Les pièces qui seraient endommagées peuvent également être remplacées sans qu’il faille démonter l’ensemble de la balustrade, la conception des garde-corps extérieurs en aluminium étant modulaire et réalisée par assemblage mécanique.   Garde-corps extérieurs : une grande variété de formes, de designs et de couleurs Les garde-corps extérieur en aluminium peuvent aujourd’hui être thermolaqués, un traitement à haute température qui assure leur longévité et qui permet de leur donner la couleur souhaitée. On est donc loin de devoir se contenter du gris anodisé de l’aluminium, souvent utilisé par le passé. Aujourd’hui le garde-corps extérieur en aluminium s’harmonise donc à la teinte de la façade, et permet aussi si l’on préfère, de jouer sur les contrastes. Le mieux est de consulter le catalogue des couleurs RAL pour choisir sa teinte préférée. L’usinage de l’aluminium a connu ces dernières années d’énormes progrès, qui permettent de proposer aujourd’hui des garde-corps extérieurs esthétiques et design. L’alliance des matériaux est souvent de mise pour le garde-corps extérieur d’une villa : aluminium et verre transparent, teinté ou opale, par exemple, mais aussi aluminium et lisses en inox, ou encore aluminium et tôle découpée au laser. Cette dernière option permet de réaliser de délicats motifs, très tendance. Les garde-corps extérieurs ont non seulement un rôle sécuritaire mais également architectural....

Lire plus

La ferronnerie d’art

Le ferronnier d’art désigne l’artisan qui maîtrise l’art et la technique des travaux de la forge. Son métier consiste à fabriquer des accessoires de décoration en métal tel que le fer, le laiton, l’acier ou la fonte. Il peut également s’occuper de la restauration de pièces anciennes. La ferronnerie d’art requiert de la créativité et de la rigueur. En effet, il doit savoir accorder les formes et les couleurs. Les compétences requises pour devenir ferronnier d’art Le ferronnier d’art doit être en mesure de satisfaire les demandes de ses clients. Il peut être amené à créer des œuvres sur commande. Pour mener à bien son métier, le ferronnier d’art doit également maîtriser les dessins et la géométrie. De plus, le fait d’avoir des connaissances en histoire de l’art serait un atout considérable pour la création des accessoires de décoration. Comme le ferronnier utilise souvent avec des outils dangereux, ce métier requiert de la minutie et de l’habileté. Si le ferronnier travaille à son compte, il doit avoir certaines notions de gestion et de comptabilité. Les formations et les diplômes pour exercer dans la ferronnerie d’art La ferronnerie d’art est un métier qui nécessite un savoir-faire particulier. De nombreuses formations permettent de l’exercer. Après la 3e, le CAP Ferronnier d’art s’acquiert après 2 ans d’apprentissage. Un BMA ferronnier peut aussi être obtenu en 2 ans. Après le Bac, il faut 2 ans d’études pour obtenir un DMA décor architectural option métal et 3 ans pour le DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design mentions matériaux). Les bacheliers peuvent aussi suivre une formation pour l’obtention d’un BP Métallier. Le statut des ferronniers d’art Le ferronnier d’art réalise ses créations dans un atelier comportant une forge. Ce spécialiste se classe dans la catégorie des artisans. Il peut travailler à son compte en tant qu’indépendant ou être salarié d’une entreprise spécialisée dans le domaine. Les rémunérations d’un ferronnier dépendent de son statut. Les débutants salariés gagnent en moyenne 1498 € par mois. Une somme qui évolue en fonction de l’ancienneté. Les ferronniers qui travaillent à leur compte par contre peuvent gagner entre 2000 et 4000 € selon la fréquentation des clients....

Lire plus

Isolation de la maison : les points clés

Une maison mal isolée représente une dépense supplémentaire au sein du foyer et une surconsommation d’énergie qui a aussi un impact sur l’environnement. De plus, ne pas rendre sa maison plus saine peut nuire à la santé de ses occupants. Raison de plus pour bien vérifier l’état de l’isolation et savoir où vous en êtes. Explications. Pourquoi faire l’isolation de sa maison ? Les inconvénients d’une maison mal isolée sont avant tout économiques car la facture de chauffage peut s’élever considérablement du fait de déperditions de chaleur. Ces déperditions peuvent se faire : par le toit : 30% des déperditions selon l’Ademe ; par les murs ou les parois : 16 % ; par les ouvertures : portes et fenêtres mal isolées peuvent faire perdre jusqu’à 15 % de la chaleur ; par le sol : 10 %. Outre l’aspect économique, soulignons qu’un défaut d’isolation peut avoir un impact sur la santé en augmentant l’humidité dans l’air (asthme, rhumatismes notamment) et sur le long terme, l’impact sur la structure de la maison est également à prendre en compte (moisissures, salpêtre, fissures, par exemple). Enfin, une surconsommation d’énergie pour se chauffer ou pour rafraîchir la maison en plein été (climatisation) aura un effet non négligeable sur l’environnement, d’autant plus si vous utilisez encore des énergies fossiles. Isolation maison : par où commencer ? Vous devriez savoir si votre maison a été isolée convenablement. Si toutefois, vous avez des doutes, vous pourrez faire effectuer un DPE (Diagnostic de Performance Energétique) par un professionnel certifié, pour savoir où se situe le défaut d’isolation. Si votre logement n’a jamais été isolé, vous devrez engager de nombreux travaux et puisque les déperditions les plus importantes proviennent de la toiture, commencer par faire isoler cette parde la maison. L’isolation des combles n’engage pas de gros frais, dans la mesure où il existe des aides financières adaptées (exemple : isolation des combles à 1 euro). Sachez aussi que tous les travaux d’isolation visant à améliorer la performance thermique de l’habitat peuvent ouvrir droit à diverses aides de l’Etat comme le crédit d’impôt (CITE 30 %), l’Eco-prêt à taux zéro, la TVA réduite et les aides de l’Anah. Vous pourrez également compter sur d’autres aides comme la prime énergie ou les aides des collectivités locales. Différentes études montrent que l’isolation des combles permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur la facture de chauffage ce qui représenterait environ 451 euros en moins sur la facture annuelle....

Lire plus