Entreprise de nettoyage professionnelle : une nécessité pour les restaurants

Pour les établissements de restauration, la propreté et l’hygiène revêtent une importance capitale. Cela concerne aussi bien la cuisine et l’espace de restauration que les vestiaires du personnel et les toilettes. Faire appel à une entreprise de nettoyage professionnelle est vivement recommandé pour la sécurité des clients et le respect des réglementations.     Préserver en tout temps la propreté et la salubrité de votre restaurant En tant que restaurateur, vous avez intérêt à confier les travaux de nettoyage de votre établissement à un professionnel. Vous profitez de son expertise sur les risques biologiques, physiques et chimiques relatifs à votre activité. Votre prestataire de service maîtrise les différentes techniques d’entretien de salle, de matériels et d’appareils de cuisine, etc. Vous avez en plus la garantie que les produits utilisés sont conformes aux normes et aux réglementations de votre secteur. Optimiser le temps et les conditions de travail de votre personnel Le nettoyage de votre restaurant est une tâche récurrente et pénible. Vous devez le réaliser tous les jours, voire deux fois par jour si vous assurez un service le midi et le soir. En assignant ces travaux à vos employés, vous alourdissez leur charge de travail. Pourtant, le nombre d’heures et l’amplitude de travail dans le secteur de la restauration sont déjà importants. En faisant appel à une entreprise de nettoyage comme systaimed-nettoyage.fr, par exemple, vous économisez du temps pour votre personnel. Bénéficier de prestations de qualité en adéquation avec vos horaires Recourir aux services d’une entreprise de nettoyage vous garantit un rapport qualité-prix attractif. Vous profitez d’un bon tarif pour le nettoyage de moquette, des surfaces rigides, des tables et des chaises, etc. Vous faites ainsi d’importantes économies sur le long terme. Tranquille et serein, vous pouvez vous concentrer totalement sur votre activité. En prime, vous êtes en mesure de proposer à vos clients et votre personnel un environnement sain et accueillant.  ...

Lire plus

Agent de voyage : l’abc du métier

Agent de voyage, appelé aussi conseiller de voyage, est un professionnel chargé d’assister toute personne souhaitant réaliser des voyages d’affaires, des circuits en famille ou des aventures en amoureux. Il assiste les clients dans toute la préparation de leur escapade. Les rôles d’un agent de voyage Un agent de voyage commence par réaliser le devis du projet, négocie les prix auprès de différentes compagnies et réserve les billets pour le déplacement. Afin de compléter son service, il aide sa clientèle à trouver leur hébergement et les voitures de location. Pour pouvoir aider les globe-trotters dans la découverte d’un lieu, l’agent doit connaitre toutes les destinations proposées par son agence. Il leur informe des sites et monuments incontournables, des bonnes adresses de restaurant, de bars ou de parcs de loisir. Ce connaisseur met tout en œuvre pour que le séjour de ses clients soit une réussite. Les parcours à suivre Les passionnés du voyage peuvent exercer ce métier après avoir acquis un diplôme de niveau bac +2 en commerce et tourisme. Les plus conseillés sont les BTS en management des unités commerciales ou en tourisme. La licence pro commerce spécialisé en e-tourisme peut également convenir. Si la connaissance de l’anglais est obligatoire dans ce travail, la maitrise d’autres langues étrangères serait un atout. Enfin, un agent de voyage doit avoir une capacité d’écoute, une bonne organisation ainsi qu’une aisance relationnelle. Les rémunérations et les perspectives d’évolution En moyenne, un conseiller de voyages commence par toucher le SMIC, équivalent à 1 480 euros par mois. Sa rémunération augmente en fonction de ses expériences. Elle est aussi variable selon le diplôme du salarié et les exigences du tour opérateur. Des commissions de vente sont également proposées par certaines entreprises pour encourager ces professionnels à être plus productifs. Suite à quelques efforts, le conseiller peut devenir un responsable d’agence de...

Lire plus

Devenir un maître d’hôtel, ce qu’il faut savoir !

Le Maître d’hôtel est un métier convoité par beaucoup de passionnés de la restauration et de l’hôtellerie. Ce poste demande beaucoup d’organisation puisque la satisfaction de la clientèle est sa mission principale. Ci-après ce qu’il faut savoir pour devenir maître d’hôtel. Le métier d’un maître d’hôtel Un maître d’hôtel doit être présent partout : réception, salle, cuisine, direction. Il accueille le client lors de son entrée dans l’établissement, le propose une table et l’assiste pendant sa commande. Ce professionnel suggère les plats du jour, les spécialités du chef, le menu ainsi que la carte vin. Il s’assurera que les hôtes reçoivent tout ce dont ils ont besoins. Suite à leur passage, ce responsable note les appréciations et les critiques. Ces derniers sont transmis aux personnes concernées (serveurs, cuisinier, réceptionniste…) La présentation, la posture et l’habillement du maître d’hôtel doivent être impeccables, car il reflète l’image de l’établissement où il travaille. Les parcours à suivre La fonction de maître d’hôtel demande plus d’expérience que de diplôme. Les intéressés qui ont un bac pro en cuisine ou commercialisation peuvent postuler pour cet emploi. Si l’établissement sollicité est un restaurant étoilé, les candidats disposant d’un BTS hôtellerie restauration auront plus de chance. Ils peuvent être spécialisés dans l’art de table et de service ou dans la gestion hôtelière. Aussi, la maîtrise de l’anglais et d’une autre langue serait un atout. À part cela, l’expérience dans le secteur est la plus exigée. Généralement, ce sont les personnes ayant déjà été chefs de rang qui deviennent maître d’hôtel. La rémunération et les perspectives d’évolution Le salaire d’un maître d’hôtel varie suivant la taille et la renommée de l’établissement. En effet, certains établissements peuvent être plus exigeants que d’autres, ce qui explique les rémunérations plus élevées. En moyenne, un maître d’hôtel touche entre 2600 euros et 3250 euros par mois. Faisant preuve de compétence, il peut gravir les échelons et devenir un responsable de salle ou un directeur dans la branche de restauration d’un hôtel. Il a également la possibilité de monter sa propre...

Lire plus