Isolation de la maison : les points clés

Une maison mal isolée représente une dépense supplémentaire au sein du foyer et une surconsommation d’énergie qui a aussi un impact sur l’environnement. De plus, ne pas rendre sa maison plus saine peut nuire à la santé de ses occupants. Raison de plus pour bien vérifier l’état de l’isolation et savoir où vous en êtes. Explications.

Pourquoi faire l’isolation de sa maison ?

Les inconvénients d’une maison mal isolée sont avant tout économiques car la facture de chauffage peut s’élever considérablement du fait de déperditions de chaleur.

Ces déperditions peuvent se faire :

par le toit : 30% des déperditions selon l’Ademe ;

par les murs ou les parois : 16 % ;

par les ouvertures : portes et fenêtres mal isolées peuvent faire perdre jusqu’à 15 % de la chaleur ;

par le sol : 10 %.

Outre l’aspect économique, soulignons qu’un défaut d’isolation peut avoir un impact sur la santé en augmentant l’humidité dans l’air (asthme, rhumatismes notamment) et sur le long terme, l’impact sur la structure de la maison est également à prendre en compte (moisissures, salpêtre, fissures, par exemple).

Enfin, une surconsommation d’énergie pour se chauffer ou pour rafraîchir la maison en plein été (climatisation) aura un effet non négligeable sur l’environnement, d’autant plus si vous utilisez encore des énergies fossiles.

Isolation maison : par où commencer ?

Vous devriez savoir si votre maison a été isolée convenablement. Si toutefois, vous avez des doutes, vous pourrez faire effectuer un DPE (Diagnostic de Performance Energétique) par un professionnel certifié, pour savoir où se situe le défaut d’isolation.

Si votre logement n’a jamais été isolé, vous devrez engager de nombreux travaux et puisque les déperditions les plus importantes proviennent de la toiture, commencer par faire isoler cette parde la maison. L’isolation des combles n’engage pas de gros frais, dans la mesure où il existe des aides financières adaptées (exemple : isolation des combles à 1 euro).

Sachez aussi que tous les travaux d’isolation visant à améliorer la performance thermique de l’habitat peuvent ouvrir droit à diverses aides de l’Etat comme le crédit d’impôt (CITE 30 %), l’Eco-prêt à taux zéro, la TVA réduite et les aides de l’Anah.

Vous pourrez également compter sur d’autres aides comme la prime énergie ou les aides des collectivités locales.

Différentes études montrent que l’isolation des combles permet de réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur la facture de chauffage ce qui représenterait environ 451 euros en moins sur la facture annuelle.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *