La ferronnerie d’art

Le ferronnier d’art désigne l’artisan qui maîtrise l’art et la technique des travaux de la forge. Son métier consiste à fabriquer des accessoires de décoration en métal tel que le fer, le laiton, l’acier ou la fonte. Il peut également s’occuper de la restauration de pièces anciennes. La ferronnerie d’art requiert de la créativité et de la rigueur. En effet, il doit savoir accorder les formes et les couleurs.

Les compétences requises pour devenir ferronnier d’art

Le ferronnier d’art doit être en mesure de satisfaire les demandes de ses clients. Il peut être amené à créer des œuvres sur commande. Pour mener à bien son métier, le ferronnier d’art doit également maîtriser les dessins et la géométrie. De plus, le fait d’avoir des connaissances en histoire de l’art serait un atout considérable pour la création des accessoires de décoration. Comme le ferronnier utilise souvent avec des outils dangereux, ce métier requiert de la minutie et de l’habileté. Si le ferronnier travaille à son compte, il doit avoir certaines notions de gestion et de comptabilité.

Les formations et les diplômes pour exercer dans la ferronnerie d’art

La ferronnerie d’art est un métier qui nécessite un savoir-faire particulier. De nombreuses formations permettent de l’exercer. Après la 3e, le CAP Ferronnier d’art s’acquiert après 2 ans d’apprentissage. Un BMA ferronnier peut aussi être obtenu en 2 ans. Après le Bac, il faut 2 ans d’études pour obtenir un DMA décor architectural option métal et 3 ans pour le DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design mentions matériaux). Les bacheliers peuvent aussi suivre une formation pour l’obtention d’un BP Métallier.

Le statut des ferronniers d’art

Le ferronnier d’art réalise ses créations dans un atelier comportant une forge. Ce spécialiste se classe dans la catégorie des artisans. Il peut travailler à son compte en tant qu’indépendant ou être salarié d’une entreprise spécialisée dans le domaine. Les rémunérations d’un ferronnier dépendent de son statut. Les débutants salariés gagnent en moyenne 1498 € par mois. Une somme qui évolue en fonction de l’ancienneté. Les ferronniers qui travaillent à leur compte par contre peuvent gagner entre 2000 et 4000 € selon la fréquentation des clients.

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *