Les meilleurs restaurants de Tacos à Lyon

Vous êtes un amoureux de cuisine mexicaine ? Eh bien, visitez le Mexique et savourez sa gastronomie en prenant le rendez-vous dans l’un des meilleur tacos de Lyon. Lyon, ville des lumières, avec ses nombreux restaurants mexicains vous propose un voyage au pays des tacos et des fajitas. Petit déjeuner, déjeuner, diner, retrouvez au menu, des plats mexicains savoureux et variés à des prix adaptés à toutes les bourses. Pour vous faciliter la tâche, voici pour vous une sélection des meilleur tacos de Lyon (tels que décrits par le Petit Paumé). Le piquin Situé au 16 Rue d’Essling dans le 3e arrondissement, le Piquin vous propose une véritable immersion dans l’univers gastronomique mexicain. Pour un tarif moyen de 22 euros, bénéficiez de la formule complète entrée, résistance et dessert. Ouvert entre 12 h et 14 h pour le déjeuner et entre 19 h et 22 h 30 pour le diner, le Piquin autorise les animaux de compagnies et offre également un accès au Wi Fi. Le Don Taco Ouvert en plein cœur de Lyon, le Don Taco n’a de cesse de charmer ses clients. Dans une ambiance chaleureuse, le restaurant propose pour vos repas entre amis, des mets à la saveur unique, concoctés avec des produits locaux, importés depuis le Mexique. Situé dans le 2e arrondissement au 13 rue Mercière, le restaurant ouvre du mardi au samedi, de midi à 14 h et de 19 h à 23h. Outre ses célèbres tacos, le Don Taco propose comme spécialité, le guacamole, le tortas, le tintan, la ceviche, la quesadilla et bien d’autres mets savoureux. Le Two Amigos Le restaurant Two Amigos est le symbole même de l’éco responsabilité. Pour ses mets concoctés avec des aliments 100 % frais, le Two Amigos vous accueille au 1 Rue Henry IV dans le 2e arrondissement, du lundi au samedi de 11 h 45 à 14 h 30, puis de 19 h à 23 h. Tous les dimanches, le Two amigos vous ouvre ses portes de 19 h à 22 h. Pour un budget de 20 à 25 euros, le restaurant Two Amigos vous propose entre autre : · Les salades avec au choix, le taco salade et le mango salade · Les quesadillas : originales ou veggies · Les nachos : kill bill ou la Veggie · Les tacos déclinés en plusieurs formes : le two hot chicks, le surf city, le fisherman et le shepherd Pour éviter le gaspillage, le restaurant vous offre également des Doggy bag, pour que vous emportiez les restes de repas chez...

Lire plus

Choisir son magasin bio en France

Les magasins bio en France se multiplient. La demande en forte croissance ces dernières années a permis l’installation de nouveaux producteurs bio, passionnés par leur métier et toujours en quête de nouveautés pour varier les plaisirs. L’évolution du bio en France : ses avancées majeures Selon l’agence bio, l’agriculture biologique regroupe 32 326 producteurs à fin 2016, soit une progression de plus de 12% par-rapport à l’année précédente. Plus d’1.5 millions d’hectares sont consacrés au bio : ce qui représente près de 6% de la surface agricole utile française. On ne peut que constater l’engouement des consommateurs pour cette nouvelle façon de s’alimenter et de prendre soin de soi. On recherche plus de naturel puisque de nombreuses études ont prouvé que certains cancers proviendraient de l’absorption de produits toxiques tels que les pesticides. Ainsi, les offres se multiplient. Le nombre d’opérateurs : distributeurs, transformateurs et importateurs augmente de façon significative. Ils sont aujourd’hui plus de 13 500. Pour proposer cette marchandise haute qualité aux intéressés, des magasins ouvrent un peu partout en régions. Le magasin bio en France garantit la provenance et la fabrication de ses produits. Il existe une traçabilité permettant une parfaite diffusion de l’information et donc une transparence sur les actions de l’ensemble de la filière. Comment fonctionnent les magasins bio ? Les entreprises comme La Vie Claire donnent accès au plus grand nombre à des produits issus de l’agriculture biologique contrôlée. Ce réseau de magasins bio de France existe depuis 1946. Sa mission est de proposer des produits d’épicerie, des produits frais garantis sans Gluten, des pains, des boissons, des fruits et légumes mais aussi des produits ménagers, des cosmétiques et des huiles essentielles. Sans OGM, ni pesticides, les articles sont sains et préservent la santé. Se fier à l’expertise de ce magasin bio en France aide à mieux s’alimenter, à mieux se soigner, à évoluer dans un environnement sans émissions toxiques et à garder sa beauté originelle. La Vie Claire vous donne rendez-vous en magasin ou en ligne pour naviguer dans les différents rayons et trouver rapidement les produits désirés. Passer commande sur le site permet d’avoir une vue globale de l’offre du magasin, soit plus de 6000 produits référencés. Le concept “cliquez bio” facilite la vie et donne les clés pour se faire livrer près de chez soi. En quelques clics, le panier est prêt à être expédié. En faisant un tour sur le site sans engagement, vous découvrirez aussi des conseils utiles et des recettes...

Lire plus

Le métier d’un technico-commercial dans l’agriculture

Le technico-commercial agricole est une personne travaillant dans la vente et la distribution de produits et d’équipement servant à l’agriculture. À ce titre, il conseille, vend et accompagne sa clientèle dans l’utilisation de ses articles. Très rarement sédentaire, le technico-commercial a pour habitude de travailler sur terrain. Généralités sur le métier de technico-commercial agricole Le technico-commercial en agriculture intervient généralement auprès des éleveurs et agriculteurs. Afin de faire croître ses ventes, il est amené à rendre souvent visite à sa clientèle. De ce fait, il doit avoir une certaine connaissance en la matière pour pouvoir tenir une discussion technique. En tant que commercial, il est indispensable que celui-ci maîtrise toutes les techniques de vente : prospection, approche client, qualité relationnelle… Il doit également être un expert de ce qu’il commercialise, que ce soit de l’alimentation animal, des véhicules agricoles ou du matériel pour bâtiment d’élevage. Autrement dit, le technico-commercial agricole doit être à la fois un professionnel du commerce et de l’agriculture. Le commercial agricole travaille majoritairement sur le terrain. Toutefois, il doit de plus en plus se familiariser avec les outils numérique et peut travailler avec un site e-commerce agricole comme celui-ci, par exemple. Les études à suivre Pour devenir un technico-commercial agricole, une formation diplômante est de mise. Une licence professionnelle en commerce (bac+3) est le diplôme de base. Il faut ensuite obtenir l’un de ces certificats : BTSA en analyse et conduite des systèmes d’exploitation ou une Spécialisation en agronomie mention Productions végétales ou Productions animales. L’étudiant peut compléter ses connaissances avec une formation technique aux produits et matériels agricoles. Celle-ci peut être dispensée par l’employeur durant la période d’essais ou pendant le cursus scolaire. Le barème de salaire La rémunération d’un technico-commercial agricole varie selon l’entreprise dans laquelle il évolue. Cependant, elle est généralement fixée entre 1500 € et 2000 € bruts par mois. La prime ou la commission de vente ne sont pas incluses dans le salaire. Ces dernières changent par rapport aux ventes réalisées et l’employeur. En gagnant de l’expérience, le technico-commercial peut obtenir une promotion, et devenir chef d’équipe ou chef de zone. Il n’est plus à préciser que la paye sera nettement...

Lire plus

Ouvrir et tenir un magasin de fruits et de légumes

Tenir un magasin de fruits et légumes nécessite un savoir-faire particulier, celui de la primeur. De l’achalandage à la fraicheur des produits, ce professionnel se doit de combler le plaisir gustatif et visuel de sa clientèle. Ce métier passionnant demande de l’attention en raison de la fragilité et des entretiens des marchandises. Bien choisir son emplacement Avant d’ouvrir un magasin de fruits et légumes, il est essentiel de penser à son emplacement. Pour attirer les clients, il est préférable de l’implanter dans une rue à la fois piétonne et fréquentée. Être à proximité d’un espace commercial, d’un marché ou de petits commerces favorise également la réussite de votre commerce. Tenir ce genre de magasin demande un service client satisfaisant, afin de fidéliser les consommateurs. Étant donné que ce sont des produits périssables, l’amabilité du commerçant est de mise pour vendre au plus vite les marchandises. Faire un travail soigné Pour assurer le bon fonctionnement du magasin, un travail soigné est primordial. Pour ce faire, le savoir-faire d’une primeur professionnel est nécessaire. Avant d’étaler les marchandises, il faut sélectionner avec soin les fruits et légumes auprès des fournisseurs. Le transport reste également une étape cruciale. Une fois les denrées sélectionnées, elles demandent un mode de stockage spécifique. Autrement dit, le transport garantit la présentation visuelle et la vente des produits une fois sur l’étalage. Disponibilité et créativité À part la vente en magasin, la primeur peut élargir son commerce en faisant des livraisons. Cela peut se faire chez différents types de clients, notamment : auprès des pâtissiers, des restaurateurs, des cantiniers… Comme tout autre travail, vendre des fruits et légumes demande une grande disponibilité. Il n’est pas rare de voir une primeur travailler le week-end ou les jours fériés. La concurrence des autres points de vente comme les grandes surfaces et les magasins discount n’est pas toujours facile. Cependant, il faut toujours garder une bonne réputation en proposant un service de qualité et des marchandises...

Lire plus

Le métier du boucher

Le métier de boucher attire de plus en plus de jeunes. C’est une activité florissante pour ceux qui travaillent pour leur compte. Ce métier ne se limite pas à la préparation de la viande, il s’occupe également de la vente du produit. Il est de ce fait un artisan et un commerçant à la fois. Le métier du boucher Le boucher est un spécialiste de la viande. Il gère l’approvisionnement, prépare et transforme la viande. Ce professionnel s’occupe également de la vente du produit élaboré. Il conseille les clients sur le choix du morceau et les recettes. Il informe également les consommateurs sur la provenance du produit. En tant que professionnel dans son métier, il est capable de présenter la viande dans les règles de l’art. La réalisation de spécialités bouchères fait également partie de son métier. Les qualités d’un boucher La passion doit être la principale motivation pour exercer ce métier. C’est un travail manuel qui nécessite une grande précision. Ces artisans de la découpe doivent être habiles, car ils manipulent des outils tranchants. Il leur faut également avoir une bonne condition physique pour effectuer leurs tâches. Le respect de la propreté et de l’hygiène est aussi requis. En tant que commercial, la convivialité et le sens de la communication sont de rigueur chez ce spécialiste de la viande. Les différentes formations pour devenir boucher Le métier nécessite un savoir-faire particulier qui s’assimile lors de formations spécifiques. Ces dernières permettent d’obtenir les diplômes requis pour devenir boucher professionnel. Les formations en vue d’un CAP Boucher permettent d’apprendre la profession pendant deux ans après le collège. Après ce Certificat d’Aptitude Professionnel, il est possible d’obtenir un Certificat Techniques des métiers de boucher ou un Brevet professionnel. Le parcours pour un Bac Pro Boucher-Charcutier traiteur est l’idéal pour se spécialiser dans le...

Lire plus

Le pâtissier : artisan et artiste

Représentant 20% du PIB de la France, le métier de l’artisanat est un secteur dynamique de l’économie française. Parmi les 250 métiers de l’artisanat figure celui de l’artisan pâtissier, un métier de l’alimentation réalisant toutes sortes de délices : gâteaux, chocolat, confiseries… Le pâtissier est un professionnel très recherché dans le commerce artisanal ou dans l’industrie. Artisan et artiste Spécialiste des desserts et des sucreries, l’artisan pâtissier partage ses goûts à travers ses recettes. Pour pouvoir répondre aux attentes des clients, un bon pâtissier doit être matinal. Son talent d’artisan se reflète par l’originalité de sa création tout en se référant des grands classiques. De la fabrication des pâtes à la décoration, l’artisan pâtissier doit être méticuleux. Le pâtissier est capable de mettre en avant son talent d’artiste et de soigner l’aspect esthétique de sa préparation. A son compte, il peut aussi avoir un vrai rôle de commerçant, et devra tenir sa boutique et mettre en avant ses produits. Comment devenir artisan pâtissier ? Le métier d’un artisan pâtissier est accessible dès l’obtention d’un CAP pâtissier après le collège. Suite à un CAP pâtissier, se spécialiser en « pâtisserie boulangère » ou en « pâtisserie, glacerie, chocolaterie, confiserie » en une année voire plus peut se faire au moyen d’une formation. Pour aller plus loin, avec un bac pro boulanger pâtissier, il est possible de se former 2 ans et d’accéder au Brevet de Maîtrise pâtissier-confiseur-glacier-traiteur pour être en mesure de contrôler à la perfection les techniques du métier. Débouchés et salaire Les artisans pâtissiers qualifiés sont très recherchés dans les commerces artisanaux tels que la chocolaterie et la confiserie, ainsi que les grandes distributions comme les restaurants et les hôtels. De manière générale, avant de devenir commerçant, le pâtissier débute en tant qu’apprenti. Une évolution de carrière vers des postes d’encadrements (chef pâtissier ou critique gastronomique) est ensuite possible. En ce qui concerne la rémunération, un salarié débutant touche un salaire mensuel brut de 1460€. Un artisan pâtissier qualifié, ou un commerçant à son compte, par ailleurs, peut récolter entre 2600 à 4500 € bruts par...

Lire plus