Devenir artisan fromager : un métier de tous les sens

Être artisan fromager est un métier contraignant.Il faut de la ténacité avant d’acquérir le savoir-faire nécessaire auprès des écoles de formation. Avoir un sens aigu du goût et connaître les spécificités du lait sont les critères qui vous permettront de devenir un bon fromager. Vous devez aussi travailler dans la chaleur et l’humidité de la fromagerie. Pour maîtriser parfaitement cet art, il vous faut de l’amour et de la passion, sans oublier l’apprentissage de différentes techniques de fabrication.

Quelle est la mission d’un artisan fromager ?

L’artisan fromager est à la fois artisan-fabricant, technicien et commerçant de proximité. Il s’occupe non seulement de la fabrication du fromage, mais prend également en charge toutes les opérations tournant autour des réglementations AOC et des référentielles qualités de l’entreprise. Selon votre statut : artisan fromager indépendant ou en industrie, vous serez à la base de la production des différents fromages en effectuant tout ou en partie les manipulations indispensables. Le savoir-faire du crémier-fromager ainsi que son expertise font de lui un pivot incontournable entre l’industrie et les consommateurs.

L’avenir du métier

Devenir artisan fromager est un métier prometteur. Que ce soit dans les fromageries industrielles, les fromageries traditionnelles, les fermes d’élevage, les coopératives agricoles, ou encore les caves d’affinage, le fromager trouve toujours sa place. Pour les plus ambitieux, ils peuvent toujours se lancer dans la fabrication et le commerce indépendant. Retenez tout de même que la profession nécessite un savoir-faire spécifique que vous devez acquérir tout au long d’une formation pointue.

La formation nécessaire pour devenir fromager

Pour exercer le métier de fromager, vous devez passer par une formation de longue haleine, car ce n’est pas une activité à prendre à la légère. Il vous faut entreprendre des études professionnelles dans les domaines de l’agriculture et de l’industrie laitière et obtenir un CAP conducteur d’installations de production ou bien un Bac professionnel en bio-industrie de transformation ou pilote de ligne de production. Il vous faut également être diplômé : soit d’un BTS pilotage de procédés, soit d’un BTSA sciences et technologies des aliments, spécialité aliments et processus technologiques. Vous avez également la possibilité de vous spécialiser dans le fromage bio en obtenant un DUT génie biologique, option industries alimentaires et biologiques.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bon Plan Maison | Blog sur l'infos digitale et geek | Blog des pros