Travailler comme esthéticienne : la voie à suivre

Une esthéticienne, officiellement appelée esthéticienne-cosméticienne, est une professionnelle de la beauté. Elle s’occupe de tous les soins du corps et du visage de manière à les entretenir et à les embellir. À part cela, l’esthéticienne prodigue des conseils dans le choix de produits et leur mode d’utilisation selon les besoins de la clientèle. Vous rêvez de devenir spécialiste en soins de beauté ? Voici tout ce dont vous avez besoin de savoir.

Les qualités qu’il faut avoir

Étant en contact direct avec les clients, l’esthéticienne est doit avoir le sens du relationnel, ainsi qu’une bonne capacité d’écoute. La délicatesse et la politesse sont également importantes. Par ailleurs, l’apparence d’une esthéticienne doit toujours faire honneur à son travail afin d’inspirer confiance à sa clientèle. Il est alors important qu’elle soit constamment soignée : bien coiffée, maquillée, belle manucure et avec une hygiène irréprochable. Une bonne résistance physique s’impose également vu que l’esthéticienne doit rester debout la plupart du temps.

La formation à suivre

Il existe différents types de formation qui donnent accès au métier d’esthéticienne. Vous pouvez préparer le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie en deux ans après le niveau de troisième. Ensuite, il vous est possible de continuer vers un BP Esthétique, lequel permet de se spécialiser en soins du cops. Vous pouvez également passer un bac scientifique, puis poursuivre en BTS esthétique-cosmétique-parfumerie, le diplôme avec le plus haut degré dans ce domaine.

Possibilité d’évolution de carrière

Bien évidemment, les débouchés après la formation varient en fonction de vos qualifications. Une personne titulaire du BTS esthétique-cosmétique-parfumerie sera en effet mieux payée que celle dotée d’un CAP. Généralement, une esthéticienne débute comme salariée dans un institut de beauté ou dans un centre de remise en forme. Après quelques années de pratique, elle peut évoluer en technicienne esthétique-cosmétique, et travailler dans un laboratoire. Il lui est également possible d’ouvrir son propre commerce : institut de beauté, salon de coiffure ou boutique.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *